IQRA’ – Rentrée scolaire 2021/2022

L’éducation est un droit humain fondamental. Tout le monde le sait.
Cela change-t-il les choses pour autant ? Pas sûr…
Observons : beaucoup trop d’enfants n’ont toujours pas la possibilité de recevoir une instruction, surtout s’ils vivent dans un pays pauvre ou s’ils sont des filles.

Ces enfants se heurtent à de nombreux obstacles pour accéder à l’éducation. Certains d’entre eux sont évidents, comme le fait de ne pas avoir d’école où aller, tandis que d’autres sont plus subtils, comme des enseignants n’ayant pas reçu la formation nécessaire pour aider les enfants à apprendre de manière efficace.

Je scolarise un enfant !

LE CHIFFRE QUI FAIT MAL

Aujourd’hui, plus de 260 millions d’enfants ne sont pas scolarisés alors qu’ils sont en âge de l’être.

L’éducation est un élément essentiel dans la lutte contre la pauvreté, car elle stimule la croissance économique et augmente les revenus.

D’ailleurs, le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) stipule « qu’une année de scolarité supplémentaire peut augmenter les revenus d’un individu jusqu’à 10 %. »

Bien que l’éducation soit un droit humain universel, 93 millions d’enfants handicapés dans le monde se voient souvent privés d’un accès à l’école. Dans certains des pays les plus pauvres du monde, jusqu’à 95 % des enfants handicapés ne sont pas scolarisés.

La discrimination, le manque de formation des enseignants aux méthodes d’enseignement spécialisées et le manque d’écoles accessibles font que ce groupe est particulièrement vulnérable.

Même dans les pays développés, le taux d’absentéisme scolaire des étudiants handicapés reste élevé ; à savoir 90 %.

Source : Institut de Statistique de l’UNESCO, Factsheet 56, sept.19

Je scolarise un enfant !

L’INSTRUCTION DES FILLES
N’EST PAS UNE PRIORITÉ…

Le maintien des filles à l’école leur profite, ainsi qu’à leur famille, mais la pauvreté oblige de nombreuses familles à sélectionner lequel de leurs enfants ira à l’école…

Les filles en sont souvent exclues parce que les familles croient qu’il est moins utile d’éduquer une fille qu’un garçon. Cela est injuste et inacceptable.

Au lieu de fréquenter l’école, elles sont envoyées au travail ou restent à la maison pour s’occuper de leurs frères et sœurs ou aider aux tâches ménagères.

Les filles manquent également des journées d’école chaque année ou sont trop gênées de participer aux cours parce qu’elles manquent d’éducation à l’hygiène menstruelle ; ou encore en raison du manque d’installations sanitaires nécessaires pour gérer leurs règles en privé et dans la dignité.

Source : GPE, Partenariat Mondial pour l’Education

Je scolarise un enfant !

Source : GPE, Partenariat Mondial pour l’Education

Je scolarise un enfant !

LE DÉFI DE FCF

Votre ONG, Firdaous Charity France, a décidé de faire de l’éducation un de ses projets phares, conjointement au Parrainage d’Orphelins ; les deux étant souvent liés d’ailleurs.

En 2020, FCF a effectué une distribution de kits scolaires auprès d’élèves du Niger qui ont reçu des cartables et les livres scolaires ainsi que le paiement de leurs frais de scolarité.

Un grand merci à tous ceux qui ont soutenu ce projet.

IQRA’

EN 2021, le projet, rebaptisé « Iqra’* » a été étendu géographiquement et le nombre de bénéficiaires a été multiplié par 4. Ce sont donc plus de 1 000 élèves qui ont reçu une aide scolaire, répartis sur plusieurs pays : Palestine, Yémen, Tchad, Niger, Bosnie, Albanie et Kosovo.

Selon les pays, la distribution comporte :
– Des cartables
– Des livres de cours
– Des fournitures scolaires
– Le paiement des frais de scolarité
– Des tenues scolaires.

* « Iqra’ », en arabe, veut dire « Lis ». Un message fort que nous souhaitons envoyer aux élèves et à leurs parents : Apprenons à nos enfants à lire avec les yeux et le cœur !

Je scolarise un enfant !

En faisant un don, je scolarise un enfant !

Avec votre soutien : « Plus qu’un sourire, offrons-leur un avenir ! »